• Hey,

    Oh vieille nostalgie, dégage moi ces toiles d'araignées. Ca faisait un moment, n'est ce pas ? 

    Je viens dépoussiérer un peu ce blog, le temps d'un instant. Je pense que cet article passera complétement inaperçu, que toutes les personnes que j'ai connu ici n'ont pas foutu les pieds sur cette plateforme depuis aussi longtemps que moi. Pour dire vrai, je pense pas me rappeler de grand monde.

    Qu'est ce que je deviens ? Une femme je suppose ? Je vieillis vite pour vrai, c'est bizarre. Je ne suis plus cette ado perdue aha~

    J'ai revu beaucoup de mes anciens textes, ancien commentaires. J'envie la moi du passé, si créative, mais si sombre. J'avais pleins de problèmes que j'ai maintenant réglé (plus ou moins?) donc je suis plutôt fière.

    Je trouve ça rigolo cependant l'idée que quelqu'un peut se perdre sur l'internet et tomber sur mes anciens texte. Moi même je suis surprise sur ce que j'ai pu écrire à l'époque, comme si ce n'était pas mes créations. Il y a eu, a un moment, cet enfant qui ressentait ces choses. Ces choses qui me sont étrangères désormais. Mais bon, j'aimais la façon dont je retranscrivais les émotions qui vivait en moi. Je suis toujours aussi hypersensible, mais je ne le partage pas. Est ce forcement le meilleur des choix ?  

    Bref, laissons aller cette nostalgie et vivons dans le présent.

    A plus~

     


    4 commentaires
  • Soyez fort.


    5 commentaires
  • Passe le temps, les minutes sont longues. Je respire douloureusement, expire mon dernier souffle de vie. Mes yeux se ferment. Je résiste. Du moins, j'essaie, depuis une vingtaine d'années. "Vivre c'est une chance incroyable" m'avait-on dit. Vivre c'est une chance incroyable, j'aurais voulu le croire.

    J'ai aimé chaque secondes de ma vie, car celles ci étaient comptées. Depuis ma naissance, de mon premier à mon dernier souffle, il y avait ce compte à rebours gravé sur ma poitrine, déchirant mon corps à chaque minutes qui passaient. Mon cœur battait au rythme d'une horloge


    2 commentaires
  • Merci

    A bientôt


    votre commentaire
  • Je me sens un peu coupable d'avoir oublié, de ne pas y avoir pensé. Mais bon, comme indiqué dans mon article précédent, ce n'est plus ma vie, c'est juste mon passé. 

    Néanmoins, je me sens coupable. Ma mémoire va mal faut il croire. Si bien que mes souvenirs, et la vie de ce blog ne sont plus qu'un vague et lointain songe.

    Je ne tombe plus dans cette traîtresse de nostalgie et on avance, ma fidèle solitude et moi. Mais je vais bien.

    Bien bien bien, alors je remercie encore toutes les personnes formidables que j'ai pu rencontrer ici, et qui m'ont soutenue durant cette épopée. Je remercie aussi tous les curieux passants.

    Ainsi, je fête, en retard, le deuxième anniversaire de ce blog. Seulement deux années qui me paraissent une éternité.

    Une année en plus. Merci à vous.

    Bon anniversaire Chut, j'écris.

     

     


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique