• Sais-tu que je survis encore ?

     

    Savez vous ce que cela fait de regarder quelqu’un avec un amour qui pourrait tuer mais que celui en face de vous ne vous rends pas ce regard ? Moi, je ne sais pas. C’est sûrement une chance. 

    Lui, il sait. Et il sait aussi que ce n’est pas une chance. Il croyait qu’ils avaient tellement de choses ensemble qu’il serait impossible de passer au dessus. D’oublier, si facilement. Il sait qu’il avait tord.

     

    Savez vous ce qu’il y a de plus douloureux moralement que de ne plus être aimé réciproquement ? Ca il ne sait pas car il souffre tellement qu’il se tuerait. Mais il sait que ce n’est pas le bon remède. Et que ce serait plus de la lâcheté qu’autre chose. Et que même s’il sait qu’il ne pas vivre sans elle, alors, s’il le fallait, il le ferait.

     

    Savez vous ce qu’il y a de plus injuste que voir quelqu’un avoir ce que l’on veut le plus que tout ? Il sait que toute cette jalousie le rendra fou, mais il ne pas oublier ce qu’il veut. Et même s’il le voulait, il sait qu’il ne pourra pas. C’est quelque chose de tellement profond. Bien accroché dans ses entrailles qui meurtri son estomac dès qu’il y pense. Qui s’accroche à sa gorge provoquant des sanglots incontrôlables.

     

    Savez vous ce qu’il y a des plus horrible que de ne pas pouvoir se contrôler sois même ? Il l’a su quand il a frappé ce mur et que son poing n’a pas suivit, et s’est brisé en mille et un morceaux. Il le sait quand les larmes coulent sur ses joues et que leur chaleur ne suffit pas à le calmer. Il sait qu’il ne peut pas contrôler son esprit et qu’il ne peut pas contrôler ses pensées, même si elles le narguent, perforant son cœur à chaque fois.

     

    Il sait qu’il ignore beaucoup de choses. Il sait qu’il souffrira encore longtemps. Il sait tout ça. Et il sait surtout vivre.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :