• Noir ou Blanc

     

    Aussi innocente qu’un nouveau né. Aussi naïve qu’un enfant. Aussi fraîche qu’une brise. Elle frôlait les touches de son piano pour la dernière fois. Elle le savait. Mais elle restait ignorante. Bercée par sa mélodie, elle bougeait sa tête lentement comme animée par les résonances des cordes du piano. Elle accéléra la cadence. De plus en plus vite. Ses doigts ne suivant plus. La douleur devenant insoutenable. Son cœur se battant. Ses poumons s’oppressant. Elle ne voulait s’éteindre. Un rictus déformant son visage, déjà creusé par la maladie. Ses mains, frêles et ridées. Son esprit efficace et éternel. Elle vivait encore. Elle continuait sans relâche la partition. La sienne. Elle ne s’arrêterait pas avant la fin. Elle en était persuadée. Elle revivait au rythme singulier de cette berceuse sa vie, comme elle l’avait été. Elle revivait ses choix, ses bonheurs, ses malheurs. Tous ses malheurs. Le beau temps, la pluie. Surtout la pluie. Puis ses orages, passagers. Aussi vite arrivés que repartis. Des vies. Arrachées à la sienne, si rapidement. Sa vie. Seule depuis un long moment. Son printemps, son été, son automne, puis maintenant son hiver. La neige, recouvrant ses beaux cheveux blonds. Sons jardin fané. Ses pensées noires, avaient pris l’emprise de ses journées, de son reste de vie, de sa fin. Cette mélodie d’abord rythmée, entraînante, joyeuse, devenue de plus en plus lente, de plus en plus dramatique. Plus noire. Une mélodie jouée sans relâche, de moins en moins rapide. De plus en plus douce. Ses doigts, de plus en plus faibles. Ses yeux, imbibés de larmes. Son sourire tiré par ses rides, s’enfonçant dans le creux de ses joues. Las, elle joua ses dernières notes, son dernier souffle en posant doucement sa tête contre le piano. Ensemble ils atteignirent les sommets, portés pas cette juste mélodie.

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 22 Avril 2014 à 19:20

    C'est beau.

    J'ai été vraiment touchée par ce texte, qui m'a permis de m'abstraire un instant de la réalité. Tu emploies les mots justes, les mots qui réussissent à atteindre le cœur des gens, et je sais que ce n'est pas chose facile. Je ne t'admire que plus pour cela. Merci pour ce texte, et continue toujours~

    2
    Mardi 22 Avril 2014 à 19:25

    Merci.

    Ces mots, tu vois, ils viennent tout seuls et ne ressentant pas ce que les lecteurs ressentent, je te remercie de partager ça avec moi. J'espère bien continuer, le plus longtemps possible~

    3
    Mardi 22 Avril 2014 à 19:31

    Merci à toi. Puisque c'est toi qui a des cloques aux doigts à force de marteler ton clavier pour nous, alors même que tu ne ressent pas toute la sensibilité que je perçois tes phrases, et que c'est nous qui en profitons. 

    4
    Mardi 22 Avril 2014 à 19:42

    Alors De rien. Mais ne t'inquiètes pas pour mes doigts ils deviennent résistants.

    5
    Mardi 22 Avril 2014 à 19:44

    C'est juste...beau.

    Tu as un tel don, quand tu emploies ces mots. On dirait que tu nous fais un tour de magie, dévoilant peu à peu tes facettes mais restant toujours mystérieuse. J'admire ton travail. J'écris sans relâche et je trouve un texte qui me correspond, je dois écrire des choses proches des tiennes, par rapport au style, et au registre. Alors ça me fait drôle. C'est superbe. On se sent emporté par tes mots, ta force. Bravo.

    Et cette musique, Una Mattina, me rappelle tant de souvenirs... :)

    6
    Mardi 22 Avril 2014 à 19:48

    Des textes? Oh montres les moi :3 J'ai un peu la flemme de chercher Sorry~

    Eh bien c'est gentil, merci. C'est fou parce que face à ça, bah, je ne sais que répondre, c'est un peu gênant. Mais milles merci à vous deux~

    J'aime beaucoup les musiques de Ludovico Einaudi, ça me calme et m'emporte loin.

    7
    Mardi 22 Avril 2014 à 20:41

    Ah ah c'est un roman (qui doit bien faire les 200 pages...) que je compte présenter à un éditeur, mais si tu veux, je te l'enverrais si tu me passes ton mail  :)

    Et bien ne répond rien ^^

    Pareil pour moi, surtout Divenire, je la trouve magnifique

    8
    Jeudi 24 Avril 2014 à 18:14

    Oh oui, pourquoi pas :)

    9
    Lundi 28 Avril 2014 à 18:37

    J'adore. J'aime beaucoup le rythme de ce texte, et impossible de détacher mes yeux de tes mots avant la fin ! J'aime tous les sentiments et les pensées que tu exprimes ici et surtout j'aime la manière dont tu les exprimes. Tu trouves toujours les mots justes, sans en faire trop, et tu parviens à nous toucher. C'est un de mes préféré ^^

    10
    Samedi 17 Mai 2014 à 16:05

    Tu as un style bref, je ne sais comment dire. Ce qui rend la lecture poignante, on lit avec le cœur. Tu as les mots justes, pas de texte en trop, tout ce qu'il faut. J'adore.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :