• Il fera, elle sera

    Tout était parfait. Il était heureux car ce soir, elle serait sa promise. Rien qu'à lui. Elle s'offrirait à lui comme il le désirait depuis fort bien longtemps. Car il ne l'avait pas choisie au hasard. Elle, elle était magnifique, avait une démarche gracieuse et nonchalante, elle avancait telle un félin dans les rues bombées de monde. Elle se démarquait non pas par sa démarche mais aussi par son physique exeptionnel. Ses cheveux blond platine sortaient du lot, ils brillaient, attiraient le regard. Son regard. Il pouvait passer des heures à la regarder, glissant ses yeux tout le long de son corps, si parfait qu'il en devenait presque suréaliste. Son regard, intense, persant, il se souviendra toujours de le premier fois où il l'a croisé. Il ne pouvait que s'agenouiller devant tant de splendeur. Et bien que lui ne sois pas doté d'une même grande beauté naturelle, elle vînt un jour lui parler. Sa voix était douce, chantante. Et son rire christallin, ravissant, emerveillant sa journée et son esprit. Ils discutèrent un moment. Il était sur un petit nuage, elle aussi semblait bien. Et bien que le temps, et le vent semblaient vouloir les séparer, ils restèrent là, à discuter, sur un banc et sous la pluie.

     

    Elle dormait paisiblement à moitié nue, sur son lit, attachée. Elle allait bientôt se reveiller, mais ses muscles serait engourdis. Elle ne pourrait que parcourir la pièce du regard. Elle ne pourrait qu'admirer les petites attentions qu'il lui avait faites. Il avait éparpillé pleins de pétales de roses blanches et rouges autour d'elle. Elle ne pourrait que sentir la douce odeur, si chaleureuse et romantique qui régnait dans la pièce. Ensuite elle sentirait ses doigts, se promenant sur tout son corp et lui, lui sourirait. Elle ne pourra pas répondre à se sourir car ses muscles seront comme figés. Elle commencera à s'inquièter un peu et essayera de de bouger, mais se sera peine perdu. Alors ses yeux exprimeront la peur, puis quand elle verra qu'il se rapprochera un petit peu trop près d'elle, de la haine se liera à la peur. Il l'embrassera dans le coup puis se retirera de la pièce pendant un instant. Puis reviendra avec le plus long couteau de cuisine qu'elle n'aie jamais vu. Il le posera, froid, sur sa peau blanchâtre. Le fera parcourir le long de ses membres puis recommencera, en appuyant plus fort à chaque fois. Elle aura mal. Affreusement mal. Elle voudra crier mais elle ne pourra pas car aucun de ses mouvements ne répondait. Elle ne pourrait que le regarder faire, un sourire viscieux au lèvres, un regard ardant. Il montrerait bien tout le plaisir qu'il prend à faire ça. Très vite elle sentira, son sang chaud, dégouliné sur les draps. Bientôt une mare de sang se formera autour d'elle. Ensuite les pétales de roses blanches deviendront sombre et à ce moment là, il arretera de l'entailler. Il admirera quelques instants la teinte particulière des pétales, une teinte qu'il trouvait particulièrement jolie. Revenant au corps, il baignera ses cheveux d'ange dans le sang. Il regardera ses yeux, exprimant maintenant une extrême souffrance. Alors il lui susurera que tout cela n'est qu'un commencement, et elle reussira à émettre un faible gémissement. Toujours munis de son fidel couteau, il lui coupera les bras. Deux geser de sang sortiront de chaque côtés et elle ne sera toujours pas morte. Non, il l'obligera à rester vivante. Pour qu'elle puisse savourer chaque instant de sa torture. Il stoppera ses emoragies pour ne pas la perdre trop vite, puis il caressera son front perlé de sueur. Agonisante, elle l'entendra ricaner à intervalles réguliers. Puis il l'éventrera et découpant sa poitrine pour la mettre en bocal, il regardera son coeur battre. Il localisera rapidement ses poumous et pris d'une folie soudaine, il les lui transpersera. Elle n'aura même pas la chance de suffoquer. Là, elle serait morte. Il prendra la peine de lui fermer les yeux. Il finira bien vite sa boucherie car il prendra beaucoup moins de plaisir un fois, sa victime morte.

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 14 Mars 2014 à 11:41
    Waw ! C'est glauque xD Mais j'aime bien ta façon d'écrire donc ça passe tout seul ^^
    2
    Vendredi 14 Mars 2014 à 11:48

    Les gens réclament du glauque alors, j'en donne. Parfois je m'effraie moi même à faire des personnages comme ça ^^'

    3
    Vendredi 14 Mars 2014 à 11:54

    C'est vrai que c'est un peu flippant x') (Après avoir lu des textes du genre, je deviens hyper parano pendant une ou deux heures xD)

    4
    Vendredi 14 Mars 2014 à 11:57

    Oui, j'hésitais à le publier. Il y a quand même de jeunes enfants sur ekla :) Mais bon, finalement... xD

    5
    Vendredi 14 Mars 2014 à 12:01

    J'aime bien ce texte. Bon, je l'avoue, lorsque le glauque de l'histoire s'est montré, ça m'a surpris. Mais le texte est vraiment bien et j'adore. (En plus, des gens aussi sadiques que cet homme, je pense qu'il en existe un paquet.. ^^") Je vais lire tes autres textes. ^^

    6
    Vendredi 14 Mars 2014 à 12:02

    Bah, au pire, les plus jeunes ont souvent la flemme de lire des pavés (on va dire ça xD) En tout cas ça m'a pas déplu de lire ce texte, c'était vraiment sympa (malgré le coté glauquissime xD)

    7
    Vendredi 14 Mars 2014 à 12:05

    Ah bah content qu'il te plaise xD Pourquoi ça t'a surpris ? Enfin je voulais, oui, un retournement de situation c'est ce qui renforce le glauque en faite, je pense

    Oui oui, on va dire ça.

    8
    Vendredi 14 Mars 2014 à 12:06

    Ce texte était vraiment sympa bien que je n'ai ressenti ce que je ressens d'habitude avec tes textes, mais continu(e?) ! ^^

    9
    Vendredi 14 Mars 2014 à 12:07

    Je compte bien continuer un moment encore, avant que je me lasse :)

    Ce que tu ressens ? C'est quoi toi, les nausées ? xD

    10
    Vendredi 14 Mars 2014 à 12:08

    Oui, ça m'a surpris parce que comme tu le dis, c'est le retournement de situation, ça a beaucoup renforcé le côté désagréable et un peu oppressant de la chose. Mais j'aime bien ce genre de textes ~ alors ça va. ^^

    11
    Vendredi 14 Mars 2014 à 12:10

    Ben d’habitude, j'ai toujours ce petit point dans mon ventre (pas les nausées x)) Mais là ... je trouve presque le type normal quoi /(-o-)\

    12
    Vendredi 14 Mars 2014 à 12:12

    Nevender: c'était le but rechercher et je suis bien contente que ça aie marcher!

    Nahome: Alors là... Tu as dépassé mon stade de bizarrerie, quoique ...

    13
    Vendredi 14 Mars 2014 à 12:13

    Quoique ..? Et non pas bizarrie, juste unp eu dérangé c'est tout o/

    14
    Vendredi 14 Mars 2014 à 12:15

    Oui, quoique :)

    Oui dérangé c'est ça \o/

    15
    Vendredi 14 Mars 2014 à 12:16

    Ouais ~ 

    16
    Dimanche 16 Mars 2014 à 00:07

    wah...j'adore~!

    17
    Dimanche 16 Mars 2014 à 10:03
    Je savais que tu allais aimer. Tu etais bien la premiere à demander du gore :)
    18
    Dimanche 16 Mars 2014 à 10:12
    19
    Dimanche 16 Mars 2014 à 19:22

    C'est asser horrible...

    Mais c'est super !!!

    20
    Dimanche 16 Mars 2014 à 19:56

    Waw. C'est sombre tout ça dis moi ^^

    21
    Dimanche 16 Mars 2014 à 20:25

    Roh c'est qu'un petit peu...gore et peut-être aussi un peu pervers mais bon xD

    22
    Mercredi 19 Mars 2014 à 16:13

    Rien qu'un peu =P

    23
    Mercredi 19 Mars 2014 à 16:18

    Oui, faut pas exagérer non plus u_u

    24
    Mercredi 19 Mars 2014 à 16:20
    25
    Dimanche 30 Mars 2014 à 18:51

    J'aime beaucoup malgré la scène "boucherie" sinon c'est très bien écrit.

    On sent la passion, la folie et la pervesité du type qui se mélangent au fil du texte

    26
    Dimanche 30 Mars 2014 à 19:10

    Tout à fait :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :