• I'm giving you a Nightcall.

    C’est vrai qu’il est tard. Et bien que la Lune soit perchée en haut du ciel, je sais que tu ne dors pas. Tu commences une vie sombre et mystérieuse. Assise sur ton balcon les pieds dans le vide, défiant la gravité et provoquant une certaine faucheuse, tu ne veux plus penser à moi. Je t’appelle ce soir, pour te dire comment je me sens. Je vais te dire quelque chose que tu ne veux pas entendre. Ma voix, mes mots. Tu n’acceptes rien. Pardonne moi. Il y a une chose chez toi, c’est compliqué à expliquer. Cette sensation que tu me fais ressentir. Un frisson le long de mon dos, une apnée exaltante, une folle ivresse, une hyperactivité. Ton regard de glace réchauffe mon âme souillée. Ton amour me redonnait espoir. S’il faut être lâche, s’il faut être faible, s’il  faut mourir pour au moins ôter la tristesse collée à ton visage, alors je le serais. Je t’appelle ce soir pour te dire comment je me sens. C’est comme un vide inépuisable qui me prend toute mon énergie, qui m’use de désespoir. Je souffre de ne plus sentir mon cœur battre. Te dire à quel point c’est dur. Les cris désespérés coincés au fond de ma gorge, étouffés par les sanglots.

    Pour te dire comment je me sens, sans toi.

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 30 Mai 2015 à 14:28

    Ce texte est si beau, il délivre tellement d'émotions.. Bravo !

    2
    Samedi 30 Mai 2015 à 14:59

    Merci pour ton avis et ta visite.

    3
    Samedi 18 Juin 2016 à 14:33

    très beau texte avec en plus la musique qui va avec. Tout en émotion. bravo.

    4
    Samedi 18 Juin 2016 à 17:46
    Merci bien
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :