• Face à soi

     

    Les regards en feu. Les deux tigresses se défiaient. Personne ne pouvait prévoir qui allait tirer en premier. La face cramoisie de fureur elles repoussèrent d’un geste furieux la mèche blonde qui tombait sur leur front, un peu trop à leur goût. Irritées de ne pouvoir deviner le prochain coup de leur adversaire elles fulminaient chacune en silence. Elles avaient trouvé leur égale. La même intelligence, la même force d’esprit, le même mental et la même stratégie. Un reflet de soi même elles ne pouvaient pas perdre. Leur fierté était plus chère que leurs vies. Dans un décor sombre et orageux, elles ne trouvaient plus de lumière pour les éclairer. Terrifiées par l’idée d’être vaincues elles ne souciaient guère des blessures qui s’étaient rouvertes, laissant s’échapper leur passé. Gaspillant leur présent et perdant leur futur. Elles se faisaient toujours face. Immobiles, statues de fer, statues d’acier. Incassables. Un seul ennemi, un seul point faible : le feu. Le feu qui brûlait dans leurs estomacs, dans leurs tripes. Un feu qui ne s’éteindra qu’après leur dernier souffler. Un feu qui les maintenait debout. Un feu gigantesquement démesuré. Un feu invincible. Elles brûlaient d’impudeur. Éblouissantes comme jamais elles livraient leur dernier combat. Celui de leur ego.

     

    Seules, face à leur reflet, on ne pouvait distinguer le concret de l’abstrait. Absentes et présentes, elles ne faisaient plus un désormais. Deux côtés, deux faces enragées, deux pertes. Pour une victoire. Il gagnera. Il les anéantira après un suicide collectif. Il sera le grand vainqueur. Incroyablement fragile et dur. Il sera celui qui renversera leur reflet. Ce verre reflétant, le maître des reflets, le miroir causera sa perte. Elle et son pire ennemi, son reflet.

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 3 Juillet 2014 à 23:24

    C'est fou comme j'ai l'impression de me voir dans ce texte tout en passant â côté de son sens. Merci d'avoir réouvert ce blog, ça aurait été dommage de cacher un talent comme le tien. Continue comme ça, continue d'écrire même quand tu n'auras plus rien à dire. Parce que c'est ton truc à toi :) 

    2
    Jeudi 3 Juillet 2014 à 23:42

    J'aime ! *Q* Je me demande comment tu fais pour trouver de l'inspiration sur un sujet comme ça, sans qu'on t'en impose, et comment tu peux également écrire des textes tels qu'eux. Dans le sens où... Comment dire ? '-' D'habitude j'arrive un minimum à m'exprimer mais là je m'emmêle les pinceaux. x) Retiens simplement que j'aime beaucoup ce texte, comme les autres que tu as pu écrire, ou bien sinon essaye de comprendre ce que j'essaye de te dire sans succès. Vue que tu sembles intelligent -même si d'après ton profil, tu te dis stupide xD-, je pense que tu y arriveras. :3

    3
    Jeudi 3 Juillet 2014 à 23:45

    Je sais pas si ça va répondre à ta question mystère mais, les textes comme ça, ça vient tout seul. Souvent j'écoute de la musique et l'air m'inspire le thème.

    4
    Jeudi 3 Juillet 2014 à 23:48

    Oh je vois ! :P Si, si, ça répond bien à ma question. XP Quel genre de musique tu as pu écouter pour pondre ce texte là ??

    5
    Jeudi 3 Juillet 2014 à 23:49

    J'avoue que j'en ai plus aucune idée, mais certainement du rock. Pour exprimer la tension, la rage et la détermination.

    6
    Jeudi 3 Juillet 2014 à 23:50

    Je sais pas pourquoi mais j'ai l'impression de nous voir derrière ces mots.. Et le 'il' ce serait le phoenix. Mais ce n'est qu'une interprétation.

    7
    Jeudi 3 Juillet 2014 à 23:53

    Honnêtement je les pas écris en pensant à nous et au phoenix. Ca peut être ton interprétation mais le 'il' donc là le miroir est un peu trop.. destructeur, non ? Après si tu veux qu'il détruise tout dis le hein.

    8
    Jeudi 3 Juillet 2014 à 23:57

    J'ai l'impression que c'est déjà fait.

    9
    Jeudi 3 Juillet 2014 à 23:57

    Ah ouais d'accord ! :D C'est cool de pouvoir créer des trucs comme ça de cette manière ! *-* Sinon, Lulu, c'est une drôle d'interprétation ! XD M'enfin pourquoi pas ? Moi personnellement, je l'ai pris comme c'était écrit. ._. J'imaginais simplement deux femmes en tenue de combat, armées, qui se tournaient autour sans se quitter des yeux, et bien que j'ai lu "mèche blonde", je les vois avec les cheveux roux parce que j'ai lu le mot feu trop de fois alors il m'est rentré en tête. XD

    10
    Jeudi 3 Juillet 2014 à 23:59

    L'allégorie du feu est bien souvent un femme rousse. Pour sa chevelure enflammée. Aussi le blonde peut être proche du roux parfois alors ouais Lili c'est normal.

    11
    Vendredi 4 Juillet 2014 à 00:01

    Ah mais le phoenix c'est une personne, pas l'oiseau hein :p c'est un surnom pour un ami. En fait j'ai juste mis des personnes que je connais vraiment à la place de chaque personnage, comme une espèce de grande métaphore *-*

    12
    Vendredi 4 Juillet 2014 à 00:02

    Aaah ouii ! :P C'est vrai aussi. XD Au pire, ça pourrait être un blond vénitien. 8D C'est très proche du roux alors voilà~ !

    Lulu : Aaah :O Dans tous les cas j'arrive pas à m'imaginer ça xD Mais c'est cool d'interpréter les choses de manières différentes :D

    13
    Vendredi 4 Juillet 2014 à 00:04

    Ouais baaah elle est louche ta grande métaphore.

    Oui blond comme tu veux Lili c'est ton interprétation :)

    14
    Vendredi 4 Juillet 2014 à 00:06

    Mais nan elle est pas louche !! :p

    15
    Vendredi 4 Juillet 2014 à 00:07

    Beuh si tu sors genre il va se ramener et il va nous détruire il va même nous tuer. Déjà qu'il va faire je ne sais quoi à une blonde. Tu me fais juste peur '-'

    16
    Vendredi 4 Juillet 2014 à 00:10

    Ouais ! *-* Je trouve ça bizarre d’interpréter ce qu'on a écrit sois-même, parce qu'on sait plus que tout le monde ce que son propre texte signifie, mais bon : toi t'interprète ça comment ? :D

    Pauvre Lulu, personne ne comprend sa métaphore xDD !

    17
    Vendredi 4 Juillet 2014 à 00:10

    Mais nan ça fait parti de la métaphore x) il est le lien qui nous relie (-> c'est grâce à lui qu'on s'est connu) et il est toujours plus au moins à l'origine de nos disputes. Sans forcément le vouloir, il a crée et détruit plusieurs fois notre amitié. 

    18
    Vendredi 4 Juillet 2014 à 00:13

    C'est plutôt une guerre entre esprit et physique. Je me bats contre mon corps mais je l'accepte jamais tu vois. Et il y a rien de plus dur que de ca battre contre soit même. 'Fin voilà.

    Ouais. Mais. Voilà.

    19
    Vendredi 4 Juillet 2014 à 00:16

    Aaahhh ok ! :O C'est... Profond ! xD Je suis peut être un peu bête, 'fin j'ai pas cherché hyper loin. Pourtant je pense avoir compris le texte, mais j'ai compris la chose comme si elle se passait exactement comme ça. Alors qu'apparemment pas tout à fait. ._.

    20
    Vendredi 4 Juillet 2014 à 00:17

    Bon ok j'avoue ton interprétation est plus cool que la mienne u.u

    21
    Vendredi 4 Juillet 2014 à 00:18

    Ne t'inquiètes pas. Tu vois toujours un texte différemment parce que tu as pas la même façon de penser et parce que tu te reconnais pas forcement dans ce texte. 

    22
    Vendredi 4 Juillet 2014 à 00:19

    Bah disons que toi tu veux juste tout détruire alors que pour moi le texte est plus ou moins personnel.

    23
    Vendredi 4 Juillet 2014 à 00:21

    Hmm, mais en même temps, si j'avais fait attention à chacune des phrases... Comme par exemple "Eblouissantes comme jamais, elles livraient leur dernier combat. Celui de leur égo.", j'y aurais peut être songé. :P !

    Je vais me doucher. Au revoir~ ! ^-^

    24
    Vendredi 4 Juillet 2014 à 00:21

    Je veux pas vraiment tout détruire ^^'

    25
    Vendredi 4 Juillet 2014 à 00:22

    See ya Lili o/

    J'espère u_u

    26
    Lundi 11 Août 2014 à 21:11

    Moi je l'interprète entre deux femmes qui se battent sur un ring, avec comme spectateur celui pour qui elles se battent. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :