• Dans ces rues

     

    Je marchais dans les rues qui m'étaient inconnue. Elles n'étaient pas non plus réelles. Les yeux clos, je marchais dans mon esprit, seule. Mes pas résonnaient, et me donnaient la migraine. Je ne voulais aucun bruit, aucun souffle. Mais mes souliers sur les pavés en avaient décidé autrement. Ils tapaient contre mes tempes. Ils me rappelaient que tout cela n'était pas réel. Ils voulaient m’obliger à ouvrir les yeux. Je luttais contre mes propres pieds qui voulaient retrouver la terre ferme. Ils voulaient me ramener à la réalité. Alors je me battais, pour rester dans ce monde où je pouvais être isolée, où personne ne me dérangeait. Un monde où je ne préoccupais de rien, ni même de moi. Où la solitude me berçait à travers les ruelles de mes songes. Où je n'avais plus conscience du temps. Je ne voulais pas rouvrir les yeux. Mon ventre gargouillait, mon corps voulait reprendre possession de ma raison. C'était une lutte acharnée entre mes organes et mon esprit. Si mon corps gagnait alors bientôt mes yeux seraient ouverts et je ne me rappellerais rien de cette bataille. Je retrouverais tout ceux que j'ai quitté le jour de mon accident, et ma vie ne serait plus jamais pareil. Plus jamais, je n'aurais de bulle si protectrice, si loin de tout, de la réalité.  Je sortirais du coma, je respirerais et je retrouverais, mes joies, mes peines, mes soucie, leurs sourires, et le mien, ridiculement faux.

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 3 Mai 2014 à 23:35

    Toujours aussi beau quand tu écris.

    Par contre tu as mis : ou personne ne me dérageait  au lieu de dérangeait :)

    ainsi que : mes soucis, leurs sourires, le mien

    ddésolé ;)

    Mais c'est un vrai texte de combat contre sois même. C'est beau, et vivant

    2
    Samedi 3 Mai 2014 à 23:36

    Merci

    Et merci aussi pour la correction ;)

    3
    Samedi 3 Mai 2014 à 23:45

    Ah ah qu'est-ce que tu veux je saute sur l'occasion quand je vois une petite faute, je suis une sacré folle

    4
    Dimanche 4 Mai 2014 à 00:17

    Ca me rends service que tu sois une sacrée folle

    5
    Dimanche 4 Mai 2014 à 11:52

    Nous allons bien nous entendre ! ;)

    6
    Dimanche 4 Mai 2014 à 11:55
    Et bien je l'espere :)
    7
    Dimanche 4 Mai 2014 à 12:51

    J'aime beaucoup de texte. Je n'ai jamais été dans le coma, et je ne savais pas que l'on ressentait des choses. 

    J'adore aussi l'image de ce thème, j'avais déjà essayé de travailler dessus, sans succès, en tout cas, elle va parfaitement bien avec ce Blog. ~

    8
    Dimanche 4 Mai 2014 à 12:57
    Je ne sais pas j'ai juste imaginer, tu vois.
    Merci
    9
    Dimanche 4 Mai 2014 à 12:59

    Oh ? Alors c'est vraiment bien retranscrit, on dirait vraiment un récit de choses vécues, et ça doit être vraiment difficile avec ce genre de thèmes. (:

    10
    Dimanche 4 Mai 2014 à 13:03
    Oh non pas tant que ca, tu sais, ca vient tout seul.
    11
    Jeudi 8 Mai 2014 à 10:07
    tres beaux *.* , j'adore la confrontation entre les deux mondes coma et réelle , t'ecrit trop bien
    12
    Jeudi 8 Mai 2014 à 11:30
    Oh? Et bien merci.
    13
    Samedi 17 Mai 2014 à 19:50

    Le coma...Parait-il, on y entends ce qui nous entoure ? J'ai connu quelqu'un dans le coma, mais il a été débranché il y a peu...

    J'aurai pensé que tu parlais de...Ce truc avant de s'endormir. Mais non =]  Enfin bref, joli texte.

    PS : J'ai entendu les bruits de tes souliers sur mes tempes x) Je te le dis, que tu sache que ton texte est vivant :b

    14
    Samedi 17 Mai 2014 à 21:30

    Parait il, mais va savoir.

    Eum, quand tu revasses avant de dormir ?

    15
    Dimanche 18 Mai 2014 à 10:31

    Oui x) De ce révassement :b

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :